Les Digital Nomades débarquent : pourquoi et comment travailler avec eux ?

Digital nomade, homeworker, travailleur remote : même combat ?

On constate depuis quelques années que de plus en plus de salariés se positionnent comme travailleurs remote, homeworkers ou digital nomades. Nous ne parlons pas ici de la pratique du télétravail ponctuel, mais bien de toutes les personnes qui ont le point commun de travailler de manière permanente dans un endroit différent des autres salariés de l’entreprise.

Les avantages pour les salariés sont nombreux : pouvoir habiter dans une autre ville que celle où est située l’entreprise, éviter ou minimiser les trajets quotidiens, adapter ses horaires à des contraintes personnelles,...

Tout d’abord un petit point sur les différents termes :
  • le travailleur remote travaille à distance : depuis son domicile (en home office) ou depuis des espaces de coworking, cafés, bibliothèques etc. 
  • le homeworker est un travailleur remote qui exerce depuis son domicile. 
  • enfin le digital nomade, lui aussi travailleur remote, a la particularité de changer régulièrement de lieu de vie tout en restant lié à son emploi.
Le digital nomadisme a commencé à voir le jour en 2014 aux États-Unis et selon une étude de MBO Partners, 4,8 millions d'américains se sont décrits en 2018 comme tel. De plus, parmi les travailleurs américains traditionnels, 27% ont déclaré qu'ils "pourraient" devenir des nomades digitaux au cours des deux ou trois prochaines années et 11% ont indiqué qu'ils comptaient le faire.
Ces données montrent l'étendue de l'intérêt porté à ce mode de travail et à ce style de vie. Elles indiquent également que le nombre de nomades digitaux devrait augmenter de manière considérable au cours des prochaines années.

Les métiers les plus à même d’être réalisés par des digital nomades sont ceux qui ne nécessitent pas a priori une présence physique et une synchronisation permanente. Isis, la créatrice du blog “les nouveaux travailleurs”, présente ainsi des exemples de postes sur lesquels vous pouvez employer un digital nomade :

  • Les développeurs (logiciels, sites web, applications mobiles …) 
  • Les designers (graphiste, webdesigner, illustrateur, styliste …) 
  • Les experts du web marketing (SEA, SEO, community manager …) 
  • Les consultants (événementiel, marketing, design, développement web …) 
  • Les gestionnaires de contenus (rédacteurs, écrivains, blogueurs …) 
  • Les gestionnaires de projet 
  • Les spécialistes de la vente (gestion du service, et des comptes clients …) 
  • Les spécialistes du droit (juriste, avocat pour start-up et en droits des hommes)

Pourquoi recruter des digital nomades ou accepter de transformer des salariés classiques en digital nomades ?

Si ce mode de travail intéresse de plus en plus les salariés pour la flexibilité, employer un digital nomade présente aussi des avantages pour les entreprises :

  • Recruter des employés autonomes, flexibles et à l’esprit entrepreneurial 
  • Recruter des compétences sans les contraintes liées à la localisation d’entreprise 
  • Mettre en place un mode de travail à impact positif

Les digital nomades possèdent souvent des qualités très intéressantes


  1. Des employés autonomes
Par nature, les digital nomades bousculent le modèle de management très pyramidal et intrusif : en laissant totalement le choix de la localisation et en général des horaires, l’entreprise met en valeur le résultat plus que les moyens. Le salarié est davantage responsable de sa production, car on lui a permis d’être libre de son organisation.
“Impossible de badger et donc de contrôler le temps de travail, on s’organise avec des feuilles de route. Chacun a des objectifs et des missions à plus ou moins long terme. Nous faisons des points de vérification de l’avancée des projets régulièrement(...)”, souligne Rodolphe Dutel, fondateur de la communauté de travailleurs remote Remotive.io.
  1. Des salariés adaptables
Les digital nomades se déplacent souvent d’une région à l’autre, d’un pays à l’autre. Par définition, ils doivent sans cesse s’adapter à de nouveaux contextes, de nouvelles personnes, etc. Cela peut être un avantage pour une entreprise en transformation : forte croissance, expansion internationale, développement d’une nouvelle offre de service,...
  1. Des aventuriers
Les digital nomades sont en général passionnés par le voyage et la découverte de nouvelles choses, comme en témoigne Bruno Maltor, digital nomade et fondateur du blog Votre Tour du Monde :

Aujourd’hui, j’ai plein de projets. Un monde à continuer de découvrir. Des forêts à explorer. Des tribus à rencontrer. Plein de capitales dont j’avais appris les noms quand j’étais gamin où je souhaite habiter. Aujourd’hui, j’ai des rêves plein la tête”.
 Cela peut être très intéressant pour une entreprise qui recherche des entrepreneurs dans l’âme, si le secteur est en difficulté ou si l’entreprise explore de nouvelles pistes de développement.

Si vous embauchez un digital nomade, il est primordial qu’il ait les qualités présentées ci-dessus.
Si l’un de vos salariés actuels vous exprime le souhait de devenir digital nomade, ce sont aussi les qualités que vous devrez valider. Sinon, il risque de ne pas s’épanouir dans ce mode de fonctionnement et dans ce mode de vie. Il ne sera ni heureux ni productif.

Recruter un digital nomade pour trouver une compétence hors de sa zone géographique

Vous cherchez un profil très particulier qui est en pénurie dans votre région ? Recruter un digital nomade peut être une bonne solution. Cela vous permettra d'intégrer une nouvelle compétence, sans demander à l'employé de s'installer dans votre région.
Toutefois, l’idée n’est pas ici de garder exactement le même poste et le proposer à distance. Il convient de vérifier si toutes les exigences du poste peuvent être réalisées par un digital nomade et donc le cas échéant d’adapter la fiche de poste.

Le travail en nomadisme a des impacts positifs sur le bien-être, la productivité et l’environnement

Comme le dit Kat Christofer, rédactrice nomade depuis plus de 5 ans au sein d’Automattic (Wordpress), l’avantage du digital nomade est : la liberté de choisir les heures les plus productives pour elle et son entreprise”. Elle ajoute “cela évite les déplacements et les impacts négatifs sur l’environnement”.

Augmenter le bien-être au travail


Les digital nomades sont plus flexibles dans leurs horaires et peuvent donc se permettre d’avoir un rythme de travail qui correspond plus à leur rythme de sommeil biologique, ce qui les rend plus performants et productifs.
Haydée Bouscasse, formatrice indépendante, témoigne : “La journée commence sans sonnerie ni panique du retard fatal. Je peux me coucher « à pas d’heure » et me réveiller quand je veux. Voilà une chose qui a un impact très positif sur mon bonheur. Et je suis bien plus productive ainsi.
D’autre part, la démocratisation des open spaces, avec le but de privilégier la “cohésion d’équipe”, n’a pas eu que des effets positifs. En cause, les perturbations fréquentes causées par les appels téléphoniques, les interruptions pour des questions, les discussions de bureau qui mettent la concentration à rude épreuve. Une étude de l’Université de Cornell datant de 2000 montrait déjà que les salariés soumis à de tels environnements sonores étaient plus stressés, moins motivés et moins créatifs que les autres.

Améliorer l’empreinte environnementale de l’entreprise


En permettant à des salariés de ne pas se rendre dans des bureaux fixes en dehors de leur lieu de vie, vous faites économiser du temps de transport à vos employés, vous économisez les indemnités de transport, mais vous contribuez aussi à baisser la pollution correspondante (voiture, trains, etc.). Si vous réalisez un bilan carbone, vous constaterez donc une baisse de votre empreinte. Cet élément est un aspect intéressant pour renforcer la politique RSE de votre entreprise.

Comment bien travailler avec un digital nomade ?

Déployer des outils favorisant les échanges entre employés

Pour permettre aux digital nomades de travailler efficacement avec les autres employés, il est primordial d’avoir à disposition des outils de communication et de collaboration. De nombreuses solutions existent, l’essentiel étant qu’elles soient performantes et accessibles de n’importe où dans le monde.

Chez Settlesweet, nous employons plusieurs travailleurs à distance, et pour cela nous utilisons plusieurs outils

  • Google Drive pour partager les documents avec tous les employés et collaborer facilement 
  • Slack pour la communication interne au sein de l’équipe de manière plus organisée que les emails
  • Front pour la communication externe (clients et partenaires), afin de rassembler tous les canaux dans un outil unique et partagé par toute l’équipe
  • Google Meet pour réaliser nos visioconférences pour des réunions d’équipe
  • Toggl pour tracker son temps entre les différentes activités
  • Absence.io pour suivre les jours d’absence de manière simple

Réunir toute l’équipe de manière régulière

Rien ne saura remplacer les rencontres physiques pour obtenir une cohésion d’équipe. Pour cela, les entreprises qui intègrent des digital nomades instaurent des temps où les équipes se retrouvent, afin de mieux se connaître et travailler de manière synchrone sur des sujets qui le nécessitent : la stratégie de l’entreprise, le lancement d’un nouveau produit, etc.

Comme le dit Kat Christofer : “Nous organisons ensuite des réunions d’équipe en personne deux fois par an. Nous avons une réunion d'entreprise une fois par an. Les collègues se rencontrent également lors de conférences internes tout au long de l'année.”

Hillary Heinz, designer chez Skillcrush, nous témoigne son expérience avec ses collègues : “J'ai appris à quel point il est important de pouvoir transmettre votre personnalité numériquement et d'être un excellent communicateur. En gros, vous devez re-découvrir votre personnalité sous forme de conversation express abrégée, d'émoticônes et d'appels vidéo ! C'est différent, mais peut-être aussi amusant qu'IRL.”

Chez Buffer (solution de publication de contenus sur les réseaux sociaux), tous les six mois les employés passent une semaine ensemble, chaque fois dans des pays différents aux quatre coins du monde.

Vous allez vous lancer ? Voici les premières étapes

Vous avez identifié un poste compatible et souhaitez vous lancer dans le recrutement d'un digital nomade ?

Le mieux est de poster votre offre directement sur des sites spécialisés comme https://remoteok.io/ ou https://www.workingnomads.co/. Il est possible de la poster sur un site généraliste en précisant explicitement que vous cherchez à recruter un employé à distance.
Bien sûr, si vous recrutez un digital nomade directement, vos entretiens devront se dérouler à distance au moyen d’un outil de visioconférence. De plus, n’hésitez pas à proposer une étude de cas permettant de tester la qualité de production et l’organisation de votre future recrue.

Un de vos employés vous a fait part de son envie de devenir digital nomade tout en continuant à travailler pour vous ?

De plus en plus de salariés sollicitent leurs responsables RH pour travailler en nomadisme. Voici les bonnes questions à vous poser avant de franchir le pas :
  • Est-ce un employé qui a démontré une performance supérieure et qui a fait preuve d'un fort esprit d'initiative au sein de votre entreprise ? 
  • A t-il un rôle qui pourrait effectivement être réalisé à distance (contraintes horaires, nécessité d’équipements spécifiques) ? 
  • Y a-t-il un moyen tangible de mesurer sa performance et sa productivité à distance ? 
  • A-t-on la possibilité de déployer les outils nécessaires pour permettre la collaboration avec le reste de l’équipe ? 
  • Existe-t-il des risques de sécurité sur les informations accessibles à distance ?
Dans tous les cas, nous vous conseillons de lui proposer de commencer par une période de test d'un mois, pendant laquelle l’employé travaille 2 jours à distance par exemple. A l'issue de la période d'évaluation, faites le point et établissez un mode de fonctionnement pérenne.

D'un point de vue contractuel, pas besoin de modifier le contrat de travail, il suffit d'un accord écrit de l’entreprise (mail ou courrier). Ceci a été précisé dans la loi pour le renforcement du dialogue social.

Commentaires

Articles les plus consultés